[Total : 4    Moyenne : 5/5]

Petite baie rouge d’Amérique du Nord et du Canada, la cranberry est appréciée depuis des générations sur le grand continent américain pour ses effets bénéfiques sur la santé. Coup d’Œil sur une source méconnue d’antioxydants.

Peu consommée chez nous pour l’instant, hormis sous la forme de certaines boissons, la cranberry ne doit pas être confondue avec sa cousine, la canneberge, ou même l’airelle, que nous connaissons en Belgique. Ces deux dernières appartiennent à la famille des éricacées, mais à deux variétés bien différentes. Cette distinction botanique est importante, car les études scientifiques portent sur la cranberry ou airelle américaine (Vaccinium macrocarpon), et non sur la canneberge (Vaccinium oxycoccus) ou sur l’airelle (Vaccinium vitis idaea).

La solution contre la cystite ?

Au cours de sa vie, une femme sur deux sera atteinte de cystite bactérienne à Escherichia. coli, forme la plus fréquente d’infection urinaire. L’incidence annuelle des cystites est supérieure à 10%. Dans 20 à 30% des cas, on observe au moins une récidive dans l’année.
Depuis le début des années 80, des études tendent à prouver que la consommation de cranberry joue un rôle dans la prévention des cystites récidivantes. Le jus de cranberry, en particulier, pourrait réduire de 50% le risque de récidive de cystite. Cette vertu serait attribuée aux proanthocyanidines de la cranberry, de puissants antioxydants, qui empêchent, de manière dose-dépendante (plus on en boit, mieux ca marche) la fixation de la bactérie sur les voies urinaires. Un effet qui est officiellement reconnu depuis 2004 par l’Agence Francaise Sanitaire des Aliments (Afssa).

La cranberry: une baie antioxyadnte de santé

La cranberry: une baie antioxyadnte de santé

2 verres protègent

Les études scientifiques ont montré que la consommation de 36 mg de proanthocyanidines par jour, soit 300 ml de jus de cranberry (2 verres), permettrait de prévenir la récidive des cystites dues à certains E. coli pathogènes. Riche en proanthocyanidines, la cranberry est aussi l’un des aliments les plus riches en antioxydants. Elle arrive largement en tête des fruits et dans le top 6 des sources d’antioxydants (elle devance même le thé, le café et le vin rouge) à la portion. Si elle est disponible en boisson chez nous, il convient cependant de savoir que certains de ces liquides sont fortement sucrés, en raison de la forte amertume du fruit. La préférence va donc aux versions light…

De nouvelles recherches

De récentes recherches prometteuses ont permis d’identifier de nouveaux bénéfices procurés par la cranberry. Certains principes actifs de la cranberry permettraient de limiter l’adhésion d’Helicobacter pylori à la paroi de l’estomac, grâce au même mécanisme d’anti-adhésion qui intervient dans la prévention des infections urinaires. Cette bactérie est la cause principale de la survenue de l’ulcère de l’estomac. Elle pourrait également avoir, selon des chercheurs canadiens, un impact favorable sur le bon cholestérol. Bien sûr, tout cela n’est encore que suppositions, mais la petite baie mérite certainement de traverser davantage l’océan….


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*